BRUNO GADRAT - PROJET - PRÉCISIONS

 
QUELQUES PRÉCISIONS SUR LE PROJET D'ARCHITECTURE DE PAYSAGE

 

4 étapes usuelles | Des analyses indispensables | Analyses en temps choisi | La qualité est relativement indépendante du coût

De façon usuelle, le projet se réparti en quatre étapes: les analyses, l'idée, les plans et devis de réalisation, la réalisation et son suivi.

1 - Le rôle des analyses est de fixer et partager entre le concepteur et le client les problèmes, les objectifs, les enjeux, les contraintes et les opportunités. Ces éléments permettront l'évaluation de la pertinence de l'idée produite.

2 - L'idée n'est pas la conséquence des analyses mais une invention dans l'esprit du concepteur. Elle résout les problèmes, atteint les objectifs, respecte les contraintes et les enjeux en utilisant les opportunités.

3 - Les plans et devis sont une traduction de l'idée dans des termes techniques et administratifs pour que l'entrepreneur de jardins puisse matérialiser l'idée avec précision, rapidité et au meilleur prix.

4 - La matérialisation de l'idée doit être surveillée pour prévenir et reprendre les erreurs qui pourraient se glisser au fur et à mesure des travaux.

Bien que chacune des étape dépende de la précédente, il est possible d'engager le processus d'une étape avant que la précédente soit terminée et de préciser leurs contenu au fur et à mesure en parallèle.

Ces quatre étapes sont à la base des tarifs des services de l'architecte paysagiste. Utiliser les services d'un architecte paysagiste permet de respecter les objectifs de coût du client pour son aménagement.

 

L'élaboration d'un concept dans les règles de l'art de l'architecture de paysage nécessite des analyses

La description précédente du rôle des analyses montre que l'on ne peut pas se passer d'elles pour valider l'idée. Par exemple, si on n'a pas énoncé les problèmes à résoudre, personne ne saura si la proposition du concepteur résout les problèmes ou au contraire si elle les aggrave.

On peut faire appel à un avis et à une expérience d'expert pour éviter une analyse détaillée du lieu. L'expérience permet de déterminer très rapidement et donc au moindre coût les éléments probables de l'analyse.

Cette détermination par probabilité place la démarche de projet dans une zone de fragilité. En effet le client doit croire ce que l'expert dit sans pouvoir le vérifier. Le moindre doute à un moment donné sur un point d'analyse peut remettre en cause la validité du projet.
Pour procéder avec rigueur par avis d'expert, il faut valider les points d'analyse par l'avis du client. Il doit donc être actif dans ce processus.
Si le client n'est pas confortable avec l'un ou l'autre des avis d'expert, il faut faire des analyses justifiées et vérifiables pour confirmer ou infirmer les avis de l'expert ou du client.

Il faut aussi retrouver les éléments d'analyse que l'expert ne peut pas déterminer lui-même. Par exemple, si certains enjeux sont suffisamment fréquents pour pouvoir être énoncés par expérience, d'autres appartiennent en propre au client et ne pourront être énoncés que par lui. Ils n'en sont à priori pas moins importants.

L'absence d'analyses préalables doit être compensée par des analyses au fur et à mesure des besoins

L'absence d'analyses préalable doit être compensée
- soit par la réalisation d'analyses au fur et à mesure des besoins
- soit par une validation et une recherche de points complémentaires d'analyse en cours de développement du projet.

Dans un cas comme dans l'autre les points d'analyse doivent être validés.

La qualité d'un aménagement est relativement indépendante de son coût de création

Le rapport qualité/prix dépend avant tout de la qualité. Le prix de l'aménagement dépend de vous. C'est un objectif qui est atteint par une conception sérieuse et professionnelle. Tout dépend donc de la qualité. Le suivi des travaux par l'architecte paysagiste est un gage de qualité au momnet de la réalisation de l'aménagement.
Ensuite, la qualité d'un aménagement est principalement dépendante de son entretien. C'est en effet essentiellement lui qui détermine les principaux effets sensibles et de significations.

Les effets des végétaux sont particulièrement affectés par les pratiques d'entretien car elles modifient profondément l'aspect des plantes.
Un entretien inadapté peut annuler l'effet voulu dans le projet ou même produire l'effet inverse. Par exemple, une taille en boule des arbustes, telle qu'elle se pratique habituellement au Québec est inadaptée si on prévoit un effet naturel et doux par la disposition et le port libre des plantes. Cette pratique viendrait en effet renforcer les contrastes et signifier la maîtrise de la nature.

De ce fait l'investissement consenti dans la création peut largement être perdu dans l'entretien.

Le coût des matériaux et du soin à la création restent identifiables dans les divers types d'entretien. Le niveau de la richesse de la création du jardin est souvent une qualité importante pour afficher le statut social des propriétaires. Il a une répercussion directe sur l'évaluation des bâtiments.

 

Jardins viables, sensibles et signifiants: la qualité BGDV par Bruno Gadrat
www.designvegetal.com - projet_theorie1.html - rev. 10/08/2003